Comment faire une bétonnière manuelle faites-le vous-même

Lors de divers travaux d’amélioration du site, il est souvent nécessaire de trouver une solution concrète. Il est très difficile de le mélanger dans un bac, mais il est presque impossible d'obtenir une solution de haute qualité.

Régime des bétonnières maison du baril

Mélange à béton maison du baril.

Faciliter considérablement le travail et améliorer la qualité de la solution aidera le malaxeur à béton manuel. Une telle unité aidera à fabriquer rapidement et efficacement tout mortier ciment-sable.

Circuit de malaxeur à béton électrique

Circuit de malaxeur à béton électrique: 1 cylindre, 2 lames, 3 poignées, 4 châssis, 5 moteurs électriques, 6 - boîte de vitesses, 7 - charnière de plate - forme de moteur électrique, 8 bouchons.

Les bétonnières peuvent être achetées à la quincaillerie, mais elles sont chères. Si la quantité de travail est faible et qu'ils sont effectués de manière irrégulière, la meilleure option serait alors d'utiliser une bétonnière manuelle.

Pour l'autoproduction d'une telle unité peuvent être utilisés les matériaux les plus simples. Tout d'abord, il est nécessaire de déterminer la productivité ponctuelle requise (environ cinq seaux de la solution finie suffisent pour un malaxeur à béton manuel). Ensuite, vous devez préparer des croquis de travail, le matériel et les outils nécessaires.

Le corps de travail principal de cette unité est le tambour. Comme le tambour est préférable d'utiliser un baril en métal avec une capacité de 100 à 200 litres.

Phase préparatoire

Pour créer une bétonnière manuelle, vous aurez besoin des matériaux et outils suivants:

Mélangeur de béton

Circuit de malaxeur à béton.

  • baril de fer (capacité de 100 à 200 l);
  • coin métallique 50x50 mm (ou profilé 40x40 mm);
  • tuyau d'un diamètre d'au moins 32 mm;
  • tige métallique d'un diamètre d'environ 50 mm;
  • brides avec supports de roulement;
  • boulons avec moutons M12;
  • roues métalliques d'un diamètre d'environ 15 cm;
  • roulements à billes dont le diamètre interne correspond au diamètre de l'axe;
  • charnières de porte;
  • peinture antirouille;
  • pinceau;
  • machine à souder;
  • Bulgare;
  • ruban à mesurer;
  • marteau
Retour à la table des matières

La séquence de fabrication de bétonnières

Les travaux d’assemblage du mélangeur à main sont effectués dans l’ordre suivant:

Montage des fûts sur des racks

Schéma de montage du cylindre sur les supports: 1 - arbre agitateur, 2 - palier de suspension, 3 paliers d 'arbre du malaxeur à béton, boîtier - 4 paliers, 5 - suspension.

  1. De l'eau est versée dans le baril et son étanchéité est vérifiée. Fentes détectées et trous soudés.
  2. Exactement au centre du fond du réservoir se trouve un trou sous l’arbre. Un trou similaire est percé dans le couvercle.
  3. Sur la surface latérale du conteneur, un trou rectangulaire de 30 x 35 cm est découpé (une trappe permettant de charger les composants du mélange et de décharger la solution finie).
  4. Une bride est soudée au fond du canon.
  5. Un roulement est placé sur une extrémité de l'arbre du mélangeur. L'arbre est inséré à travers le tambour, le roulement est monté dans une bride soudée au fond du cylindre.
  6. L'arbre est soudé à un angle de 120 °, les lames sont soudées au moins trois. La longueur des lames doit être telle qu'elles n'atteignent pas les parois du tambour d'environ 5 mm.
  7. Un capuchon avec une bride soudée est placé à l'autre extrémité de la tige.
  8. Le couvercle est soudé dans le tambour.
  9. Un roulement est mis sur l'arbre et fixé dans la bride du couvercle.
  10. La facilité de rotation de la tige dans le corps du tambour est vérifiée, les pales ne sont pas touchées derrière ses parois.
  11. Deux dessins sont constitués d'un coin en forme de triangle dont l'envergure des jambes inférieures doit être au moins égale à la largeur du tambour. La hauteur du triangle doit être égale au rayon du tambour plus 50 cm (pour pouvoir installer un bac sous le mélangeur).
  12. Les deux brides sont soudées au sommet des structures de support triangulaires. D'une part, les supports sont fixés avec des coins.
  13. Deux roues sont fixées au bas d'un support par soudage, ce qui permet de déplacer facilement l'unité sur le site.
  14. Les charnières avec couvercle sont soudées à l’ouverture de chargement du tambour et les boulons à agneaux servant à fermer le couvercle se trouvent du côté opposé.
  15. Deux poignées en forme de L d'environ 60 cm de long sont formées du coin et du tuyau (pour la rotation du tambour mélangeur).
  16. Les poignées sont soudées des côtés opposés à l'axe du malaxeur, l'une vers le haut, l'autre vers le bas (pour éviter que la bétonnière ne se balance lorsque l'arbre tourne).
  17. Un levier de butée est soudé au tambour pour empêcher le fût de se renverser lorsqu'il tourne. Pendant le mélange de la solution, il s'arrête, après que le mélange ait été mélangé avec elle, le corps du corps est tourné et la solution est déchargée dans le bac.
  18. L'unité finie est nettoyée de la rouille et de la saleté, puis peinte avec une peinture anti-corrosion.

Retour à la table des matières

Le principe de fonctionnement d'un malaxeur à béton manuel

Les composants et l’eau nécessaires sont chargés à l’intérieur du tambour à travers la porte de chargement. La trappe est fermée par un couvercle et fortement attirée par les agneaux. Après cela, à l'aide d'une poignée, on commence à faire tourner l'arbre (de préférence deux personnes), puis on mélange le mélange chargé dans le mélangeur avec des pales. Après environ trois minutes de mélange, une partie du mélange sera prête. Le couvercle du tambour s'ouvre. À l'aide du levier, le conteneur est retourné, la solution prête est déchargée dans le bac.

Une bétonnière manuelle à faire soi-même facilitera et accélérera considérablement la préparation du mortier et permettra de réaliser des économies.

Ajouter un commentaire